Validation du projet multisectoriel de nutrition pour la RDC : le Ministère de la santé satisfait

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

Dans un communiqué parvenu, lundi 03 juin à Ouragan fm, le Ministère de la santé publique a exprimé sa satisfaction, après la validation par la Banque Mondiale du projet multisectoriel de santé et de nutrition en RDC.


Il s’agit d’un vaste projet de prévention de la malnutrition qui va s’étaler sur 5 années pour un coût global de 502 millions de dollars américains.

Ce projet a été validé par le conseil d’administration de la Banque Mondiale. La mise en œuvre de ce dernier sera assurée par les structures gouvernementales, avec l’appui des partenaires techniques. Ce qui permettra plutard de renforcer la capacité de ces structures locales à répondre aux problèmes de malnutrition chronique à tous les niveaux, peut-on lire dans ce communiqué.

Le même communiqué révèle que ce projet multisectoriel, qui sera développé dans 4 provinces dont le Kasaï, vise à fournir des paquets intégrés des soins de santé primaire et communautaire, ainsi que des services de nutrition et de planning familial.

Au finish, 9 Provinces sont ciblées vu le nombre élevé d’enfants souffrant de la malnutrition dans ces coins de la RDC.

img_20190603_232218.jpg

Pour Oly Ilunga, l’actuel ministre de la santé publique, l’objectif commun est de faire en sorte que tous les enfants congolais puissent réaliser leur potentiel.

En outre, ce projet permettra d’améliorer le statut nutritionnel et aussi le développement physique et intellectuel des enfants bénéficiaires.

Rappelons que la malnutrition, principale cause de retard de croissance chez les enfants en RDC, touche près de 6 millions d’entre eux. Elle est aussi à la base de 45% des cas de décès chez les enfants de moins de 5 ans. Le Kasaï demeure à ce jour la région la plus touchée.

Sont ainsi ciblés par ce projet, deux millions et demi d’enfants de moins de 5 ans, un million et demi des femmes enceintes et allaitantes, ainsi que deux cents Milles femmes en âge de procréer.

Comme on peut le constater, «le Gouvernement est plus que décidé à faire de l’investissement dans la nutrition infantile, l’une de ses priorités pour les 5 prochaines années, cela dans le cadre de la réduction de la pauvreté et du développement économique et humaine. Pour les observateurs avisés, la lutte contre la malnutrition en RDC vient de prendre un tournant décisif», conclut le communiqué.

Manzu Lydie

Sondage politique

Faut-il investir les trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle sans le Parlement ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités