Sénat/Feuilleton Goya : "Évitons de ramener la moralité politique à des interprétations relevant du champ de la sexualité" ( Kaumba Lufunda)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200504 Wa0123

Le Rapporteur de la chambre haute du parlement, Kaumba Lufunda a clos lundi 04 mai 2020, le débat sur le feuilleton Alexis Thambwe Mwamba-Bijoux Goya.

Devant les professionnels des médias, Kaumba est revenu sur les propos du speaker du Sénat, en exprimant mieux le contexte.

« Le président du Sénat a dit qu’il avait été sollicité pour assurer un appui mais la famille politique n’avait pas retenu la candidature pour des motifs évoqués. À ces propos, beaucoup d’élus et de femmes en particulier, se sont indignés du fait que Thambwe Mwamba ait évoqué les critères de compétence et de moralité, en citant les instances du FCC » , a-t-il expliqué.

Img 20200504 Wa0126

Dommage, car après l’annulation de cette candidature, Thambwe Mwamba était choqué d’encaisser des attaques touchant à son honneur.

Pour cette catégorie des sénateurs, poursuit-il, le président du Sénat ne pouvait pas faire allusion à cette réalité par décence et surtout qu’il s’agissait d’une dame.

Img 20200504 Wa0124

Intrigué par cette réaction, le Rapporteur du Sénat appelle les uns et les autres à tirer des leçons et à faire évoluer la culture africaine .

« Cet incident nous offre l’occasion de ne toujours pas ramener les questions de la moralité politique à des interprétations relevant du champ de la sexualité. Donc, Il faut accepter qu’on peut être compétent pour un poste, et non pas pour un autre », a souligné Kaumba Lufunda.

Par la même occasion, le Rapporteur du Sénat a rappelé que le speaker de la chambre haute du parlement n’a jamais supporté l’incivilité dans sa carrière politique.

« Dans sa carrière politique, il avait déjà eu à fustiger voir mêmes des hommes, au sujet de leurs incivilités ».

Mputu Patrick-marche

Sondage politique

Faut-il investir les trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle sans le Parlement ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.