Sénatgate : Auprès du Collectif "Respecte Moi ", Thambwe a rejeté de présenter des excuses à Goya

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Rspecte Moi (600 X 450)

L’organisation exigeait des excuses publiques du président du Sénat, à sa collègue Bijoux Goya, qu’il a lésée en tenant des propos humiliants en pleine plénière.

A l’issue d’un entretien de plus d’une heure mercredi 06 mai dans son cabinet de travail, le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, s’est défendu en justifiant qu’il ne s’était pas adressé à la femme congolaise mais à une parlementaire.

Pour lui,  la correspondance de Bijoux Goya n’est pas politiquement innocente et qu’il y a une mauvaise intention derrière. Tout en présentant des excuses aux membres du Collectif « Respecte-Moi », Alexis Tambwe Mwamba leur a rappelé, à haute voix, qu’il respecte toujours la femme. Mais qu’il n’était question de présenter des excuses publiques.

L’entretien s’est terminé sur une note d’insatisfaction pour les membres du Collectif car elles n’ont reçu aucune assurance de la part du président du Sénat que la question Bijoux Goya sera abordée à la plénière de jeudi 07 mai 2020 car selon le numéro 1 du Sénat, il appartient à la Conférence des présidents d’en décider.

Néanmoins, cette question pourra figurer à l’ordre du jour de cette réunion des présidents, a-t-il promis.

A noter que le collectif « Respecte Moi » compte poursuivre sa démarche en déposant son mémorandum à l’Assemblée Nationale et à la Présidence de la République.

Il sied de signaler que la délégation du Collectif a été constituée de Rose Mutombo de CAFCO,  Maguy Mbuku de Je Dénonce, Chantal Faïda de Jeunes Femmes Politiques, Julienne Lusenge de FCC, Victoria Babandisha de la Diaspora congolaise et Joséphine Mbela d’Acaj.

Notons que  le Collectif « Respecte-Moi » a vu le jour suite aux déclarations humiliantes et insultantes proférées par le président du Sénat envers la sénatrice Bijoux Goya dans son discours prononcé lors de la plénière du 30 avril dernier.

Manzu Lydie

Sondage politique

Faut-il investir les trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle sans le Parlement ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.