Les non-dits de la réunion de PROCOKI : Démission de Sylvestre Ilunga et cohabitation, Joseph Kabila appelé par le FCC à trancher

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Fcc11

A Procoki, la réunion était très attendue par l’aile radicale. Visages graves des participants. Pour une première, Néhémie Mwilanya a réuni dimanche tous les hommes forts du régime passé. Même les chefs des institutions actuelles membres du FCC étaient là. Tous presque récitaient intérieurement le mot « rupture ». Ce ras-le-bol général a dicté le ton, la conduite des débats et le choix des décisions prises.

L’arrestation de Tunda a poussé les caciques du FCC à l’extrême. Le témoignage du Garde des sceaux sur son interpellation à sa résidence perchée sur les hauteurs de Binza, a indigné davantage la salle.

Très remontés contre les dérives de l’Udps, les cardinaux de la famille politique de Joseph Kabila ont, après plus de cinq heures de débat, tranché pour la démission rapide du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Première réponse à donner à l’Udps qui semble, selon eux, piétiner intentionnellement l’Accord.

Les Kabilistes ont compris que la dictature s’installe de nouveau après celle de Mobutu décriée 30 ans durant. Le refus de la contradiction, la tendance à regenter toutes les institutions démontrent que Tshisekedi fils s’embourbe de plus en plus dans l’autocratie. Au FCC, la dictature baréolée d’une façade démocratique, ne passera plus. Le message est clair. Les décideurs du FCC pensent que c’est maintenant qu’il faut stopper les dérapages avant qu’il ne soit trop tard.

Fcc005

Ainsi après la démission du premier ministre, c’est le retour au régime constitutionnel. Plus de coalition, c’est désormais la cohabitation. L’option a été levée. Le chef de l’État va rester président mais faute d’avoir la majorité parlementaire, il va régner sans gouverner. Conséquence, la famille politique de Joseph Kabila va gérer le pays conformément à la constitution. Une manière, a indiqué un cadre de premier rang du FCC, d’éviter des réactions épidermiques d’un partenaire presque immature qui ne sait pas vivre en coalition et qui peine à intégrer les réalités politiques. Voilà pourquoi ils ont désapprouvé l’instrumentation des Wewa qui tentent d’empêcher l’examen des lois Minaku et Sakata par l’Assemblee nationale. Un exercice pourtant démocratique.

Shadary001

« Un nouvel incident du genre, on va dégainer aussi. Trop, c’est trop. La réaction sera immédiate parce qu’ils n’ont pas le monopole de la violence », prévient un élu FCC.

A Joseph Kabila de trancher

Options levées. Le coordonnateur Néhémie Mwilanya a été chargé par les chefs des regroupements politiques de transmettre les décisions arrêtées au cours de cette grande messe politique à l’autorité morale, Joseph Kabila. « Seul Joseph Kabila va trancher ». Sa délibération est attendue. Le chrono tourne depuis hier soir. Les sociétaires attendent le signal de Kingakati. Mais pas encore de reponse jusque-là. Pour eux, JKK doit les suivre dans cette voie qu’ils jugent salutaire pour la survie politique de leur méga plateforme.

Pour un ancien ministre de Joseph Kabila, personne ne peut forcer sa main. Il doit mesurer les conséquences d’une brutale rupture de la coalition avant de trancher.

 »Joseph Kabila, pour ceux qui le connaissent bien, prend toujours son temps avant de décider surtout qu’il privilégie toujours, dans ce genre de situations, l’intérêt supérieur de la nation », a-t-il rappelé à Ouraganfm.cd.

Dans cette situation de turbulence, l’ancien président a reçu le week-end dans sa ferme de Kingakati, le diplomate égyptien qui avait bien avant, à la Cité de l’Union Africaine, rencontré avec l’ambassadeur d’Afrique du sud et du Kenya, le président Félix Tshisekedi. Un seul message : Il faut apaiser les esprits. Surtout pas la démission du premier ministre qui risquerait de conduire le pays dans une situation compliquée, indique une source diplomatique.

0fcc1

Mais la nouvelle donne, c’est la décision du FCC de se séparer son allié CACH. Comment Joseph Kabila va-t-il réagir à la décision de rupture prise à l’unanimité par tous les présidents et chefs des regroupements de sa plateforme ?. Un choix difficile à faire.

Entre-temps, les trois ambassadeurs africains souhaitent au plus vite une rencontre au sommet entre Tshisekedi et Kabila pour décrisper la situation politique actuelle, lever tous les obstacles et baliser le chemin pour une gestion sereine du pays.

Les diplomates s’activent toujours même si la rencontre annoncée la semaine passée entre le nouveau et l’ancien président a échoué.

« Malgré les nombreuses embûches, le rapprochement est toujours possible et une solution est en voie d’être trouvée pour que la situation redevienne normale », a lâché un diplomate africain en poste à Kinshasa.

Landry Amisi

Sondage politique

Est-ce que la mise à l'écart Kabund du Bureau Mabunda va-t-elle fragiliser la coalition FCC-CACH ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Fcc11

Sondage politique

Est-ce que la mise à l'écart Kabund du Bureau Mabunda va-t-elle fragiliser la coalition FCC-CACH ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!