Béatrice Lomeya prie les Congolaises de rester solidaires pour mieux défendre leurs droits

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200801 Wa0000

Les organisations de promotion des droits des femmes se sont retrouvées autour de la ministre d’État en charge du Genre, Famille et Enfant ce vendredi 31 juillet 2020 à Kinshasa pour parler de leurs conditions.

La réunion tombe à point en ce jour mémorable de la célébration de la Journée internationale de la femme africaine qui marque aussi l’anniversaire du premier Congrès des femmes africaines organisé à Dakar au Sénégal. C’est aussi l’anniversaire de la première rencontre des femmes africaines à Dar-es-salam en Tanzanie en 1962.

Cette cérémonie commémorative a été organisée sous le thème : « Appel des femmes de la RDC pour la paix et la gouvernance pendant la période du Covid-19 ». Parlant au nom de l’organisation, Fifi Baka a rappelé la raison d’être de cette journée, qui est de savoir s’arrêter pour regarder ce qui a été fait et réfléchir sur ce qui reste à faire en matière de promotion du Genre, de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes.

« Cette date incarne le courage et la lutte des femmes africaines à faire valoir leurs droits pour leur plus grande participation au développement et à l’élimination de différentes formes de discrimination à leur égard », a déclaré Fifi Baka.

Pour sa part, la ministre Lomeya d’État a plaidé pour plus d’unité entre femmes congolaises, afin d’atteindre leurs buts.

Img 20200731 Wa0069

« Nous devons éviter de nous neutraliser. Autrement, même notre plaidoyer auprès des décideurs ne va pas porter. Les décideurs doivent voir la cohésion dans les plaidoyers des femmes, nous devons aller dans le sens de construire », a insisté Béatrice Lomeya.

Les femmes présentes à cette manifestation ont saisi l’occasion pour rendre hommage à l’une des femmes africaines qui a marqué le combat pour les droits des femmes. Elles ont chanté l’hymne de la femme africaine en mémoire d’Awa Keïta, une malienne pionnière dans la lutte pour les droits politiques des femmes.

La 58ème journée internationale de la femme africaine est célébrée sous le thème : « Unité dans la diversité, lutte contre le racisme et le covid-19, vers l’autonomisation des femmes ». Thème qui rencontre largement les préoccupations mondiales actuelles.

Manzu Lydie

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200801 Wa0000

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités