Tshopo/prise d'assaut de l'assemblée provinciale : Une plainte sera déposée contre les policiers auteurs de cet acte

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Images (55)

Le Président de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, Gilbert Bokungu, a annoncé le dépôt d’une plainte à l’auditorat militaire de Kisangani contre les policiers qui ont attaqué, mardi 28 juillet, le siège de l’Assemblée provinciale, pourtant inviolable conformément au Règlement intérieur.

Selon le numéro 1 de l’organe délibérant, le colonel qui fait l’intérim du commissaire provincial avec certains militaires, sans informer l’autorité, ont fait irruption dans l’hémicycle de l’assemblée provinciale.

Accompagnés par un député provincial au nom de Bosco Botombi, les forces de l’ordre ont commencé immédiatement à chasser le personnel de l’assemblée provinciale et fermer les bureaux.

« A l’occasion, il y a eu trop des menaces, beaucoup de choses ont été pillées. J’ai appelé le colonel pour savoir s’il avait reçu un ordre de mission. Or, l’article 7 alinéa 1et 7 du Règlement Intérieur stipule que  » l’assemblée provinciale est inviolable…J’ai fait un procès verbal avec une liste de tous les biens qui ont été pillés par les éléments de la police et de l’armée, aussi les avocats de l’assemblée sont en train de préparer une plainte qui sera déposée ce mercredi à l’auditorat », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Gilbert Bokungu précise que le député provincial Botombi n’a pas été agressé contrairement aux allégations distillées par certaines personnalités.

« Personne n’a tabassé le député. Il y a les services de renseignements qui l’avaient vu et la question lui a été posée. Lui-même a avoué qu’il n’y a eu aucun problème, même pas un échange avec son président. Sauf qu’il voulait entrer dans mon bureau brutalement. Le personnel et le commandant de la police l’ont empêché de pénétrer dans le bureau parce qu’il avait déjà une très mauvaise intention et on l’a amené calmement dehors », a expliqué le Président de l’Assemblée provinciale de la Tshopo.

Depuis quelques semaines, une crise s’est enracinée dans cette province depuis la destitution du gouverneur Walle Lufungula, accusé de mégestion par l’assemblée provinciale.

Depuis lors, deux blocs se sont créés au sein de l’organe délibérant. L’un est favorable ( plus majoritaire ) à l’éviction du gouverneur et l’autre s’y oppose.

Il convient de signaler qu’un mémorandum signé par 19 sur 28 députés qui composent l’Assemblée provinciale de la Tshopo, a été envoyé le 22 juillet 2020, au président de la République, pour solliciter son implication personnelle afin de “sauver la province de la dictature du gouverneur déchu Walle Lufungula Louis-Marie qui gère actuellement la province par défi »

Reagan Ndota

Sondage politique

Est-ce que la mise à l'écart Kabund du Bureau Mabunda va-t-elle fragiliser la coalition FCC-CACH ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Images (55)

Sondage politique

Est-ce que la mise à l'écart Kabund du Bureau Mabunda va-t-elle fragiliser la coalition FCC-CACH ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités