Marche contre Matubuana : le député Belly Mampa parle d’une population manipulée par certains élus

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Psx 20200801 140331

Réagissant à chaud sur la marché contre le gouverneur Atou Matubuana organisée le vendredi 31 juillet, le député national Belly Mampa, estime que la population du Kongo Central est prise en otage par un groupe des élus qui excellent dans le mal.


Selon lui, cette marche s’est inscrite selon la volonté des organisateurs, mais non selon celle de la population du Kongo Central, encore moins de la majorité des députés provinciaux de cette entité politico-administrative, qui ont voté le gouverneur de province.

Ce député national, élu MPCR de Kasangulu, n’a pas manqué de présenter à Ouraganfm.cd les prémices de l’interdiction de cette activité.
«Vous savez bien que l’article 64 de notre Constitution donne, à tout Congolais, le droit de revendiquer et de marcher. Mais à ce jour, la population du Kongo Central n’aspire qu’à la paix et au développement de sa province. Toutes ces agitations que vous voyez sont l’œuvre d’un groupe minoritaire. Je ne cessais de le dire. Il y a eu quatre députés nationaux et quatre députés provinciaux qui ont écrit pour l’organisation de cette marche… Je vous avais annoncé qu’ils ne réuniront même pas 100 personnes», a indiqué Belly Mampa.


Et puis ce député a fait remarquer qu’il y a eu vice de procédure dans l’organisation de leur marche et que l’autorité avait conclu par l’interdiction de ladite marche. « Comme ils avaient écrit au maire de la ville, la loi exige qu’ils puissent écrire au gouverneur de province. Il faut noter qu’il y avait plus de 10 marches demandées en ce jour du 31 juillet 2020.


Le Conseil de sécurité a décidé que toutes les marches soient annulées », a clarifié le député Belly Mampa.
« En ma qualité d’élu national du Kongo Central, si je voudrais réclamer quelque chose pour ma province, ce n’est pas dans la rue que je le ferais. Donc la motivation de cette marche est simple, c’est une petite minorité, un groupe de quatre députés provinciaux et quatre députés nationaux sur une trentaine que compose le caucus des élus nationaux du Kongo Central. Et quatre députés provinciaux sur 41 députés provinciaux du Kongo Central. Donc, vous pouvez bien comprendre que le pourcentage est minimisable. En bref, c’est un groupe de députés qui excellent dans le mal, malheureusement pour la province, au lieu de privilégier la voie de la paix et du dialogue », a déploré Belly Mamba.


Ce député estime qu’il faut privilégier la voie du dialogue entre Ne Kongo à la lumière de leur tradition légendaire de « Kinzonzi » (dialogue). Il précise: « L’approche du dialogue c’est ce que nos pères fondateurs nous ont légués. Parce que le Kinzonzi, c’est ce qui caractérise tout Mukongo aujourd’hui. Tous ceux qui refusent le dialogue ne peuvent pas se réclamer Ne Kongo. Les Ne Kongo, aujourd’hui, n’aspirent qu’à la paix et au développement de la province du Kongo Central. Toutes ces agitations que vous écoutez dans les médias sont le fait de ceux qui ne voudraient pas que la province puisse se développer », a ajouté ce dernier.


A ce sujet, iI faut faire remarquer que la marche des protestataires contre le gouverneur Atou Matubuana a été étouffée dans l’œuf le vendredi 31 juillet 2020 par la police nationale. Quelques manifestants anti-Matubuana ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène. Et l’ambiance est revenue à la normale dans la ville portuaire de Matadi.
Pour sa part, le gouverneur Atou Matubuana continue à lancer un appel au dialogue de tous les Ne Kongo. Il dit qu’il ne sert à rien de faire couler le sang. Le 31 juillet, il a travaillé en toute quiétude dans son bureau.

Saint Hervé M’Buy, envoyé spécial

Sondage politique

Est-ce que la mise à l'écart Kabund du Bureau Mabunda va-t-elle fragiliser la coalition FCC-CACH ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Psx 20200801 140331

Sondage politique

Est-ce que la mise à l'écart Kabund du Bureau Mabunda va-t-elle fragiliser la coalition FCC-CACH ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités