Ass.Nat : Geneviève Inagosi appelle la justice à poursuivre les auteurs des attaques verbales contre Mabunda

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200915 Wa0109

La députée nationale, Geneviève Inagosi Kassongo est montée au créneau mardi 15 septembre 2020, pour condamner fermement les attaques verbales dont a fait l’objet la présidente de l’Assemblee nationale de la part des militants d’une formation politique bien identifiée.

A l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire de septembre, l’élue de Wamba (Haut-Uele) a appelé les instances judiciaires à se saisir du dossier afin que les auteurs de ces actes subissent la rigueur de la loi.

Par la même occasion, l’ancienne ministre du Genre, famille et enfant a réitéré son soutien à la speaker de la Chambre basse du Parlement qui, selon elle, a accompli ses prérogatives avec compétence.

« Je voudrais vraiment réitérer mon soutien à la présidente de l’Assemblée nationale, une dame qui exerce ses prérogatives avec beaucoup de dignité et compétence, mais qui fait malheureusement l’objet, depuis quelques jours, des attaques odieuses, des propos désobligeants et outrageants. Je condamne fermement ces actes et j’en appelle au gouvernement et à la justice à se saisir de cette affaire et à faire de manière à ce que ces auteurs répondent de leurs actes », a-t-elle exigé.

Par ailleurs, la députée Inagosi a salué le discours d’ouverture de la session ordinaire de septembre prononcé par Jeanine Mabunda, qui a fait le tour d’horizon de tous les secteurs de la vie nationale.

« Madame la présidente de l’Assemblée nationale est revenue sur la situation sécuritaire toujours préoccupante dans certaines de nos provinces, notamment en Ituri avec le meurtre de plus de cinquante (50) personnes il y a quelques jours, elle est également revenue sur l’éboulement d’une mine à Kamituga au Sud-Kivu ainsi que sur le kidnapping des filles à Kinshasa et dans certaines villes de la République. Elle a aussi parlé des cas des viols à Kisenso », a-t-elle indiqué.

Il sied de noter que dans son discours, Mme Mabunda a invité la classe politique à l’unité nationale et privilégier avant tout l’intérêt du peuple.

Reagan Ndota

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200915 Wa0109

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités