Création de la Caisse nationale de péréquation : le sénateur Jean Bakomito satisfait

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Psx 20200916 073651

La création et l’alimentation de la Caisse nationale de péréquation (CNP) ont rencontré l’assentiment de plusieurs acteurs socio-politiques du pays.

Défenseur de l’égalité des chances, le sénateur Jean Bakomito Gambu a exprimé sa satisfaction après l’allocution du président de leur chambre, Alexis Thambwe Mwamba qui a exigé à l’exécutif national d’alimenter le sous-compte réservé à la CNP.

« J’exige du gouvernement de verser déjà la quotité 2020 au prorata des recettes encaissées au sous-compte général conformément à l’article 24 de la loi créant la Caisse nationale de péréquation », a insisté le speaker du Sénat à l’ouverture de la session de septembre.

Très déterminé, l’élu du Haut-Uele a promis de suivre le dossier avec attention car, ajoute-t-il, il est nécessaire que le pays se développe dans son entièreté.

« Je crois que le président ( Thambwe ) a raison de marteler sur la question, il est important que le Congo soit développé de manière intégrale. Nous ne voyons pas l’utilité d’une caisse de péréquation qui n’est pas alimentée, donc nous allons insister sur ce point et nous serons très regardant déjà à partir du projet du budget », a-t-il insisté à Ouraganfm.cd.

S’agissant de l’exercice 2021, Maître Bakomito espère que l’exécutif national va présenter un budget qui répondra aux attentes de la population, en tenant compte de la crise du Covid-19 qui n’est pas encore passée.

« Le gouvernement est en train d’évaluer la capacité des recettes mais il ne faut pas oublier que la crise sanitaire du Covid-19 n’est pas passée. Il y a encore beaucoup d’autres facteurs qui interviennent. Nous espérons que le gouvernement fera de son mieux pour présenter un budget qui répondra aux aspirations de la population », a-t-il souhaité.

Il faut signaler que l’étude de faisabilité de la Caisse nationale de péréquation (CNP) n’a jamais été réalisée à cause du confinement imposé par la pandémie du Covid-19.

Cette étude proprement dite vise la création d’un système financier destiné à l’utilisation rationnelle et efficiente des fonds aux fins de développement des provinces.

Mputu Patrick-marche

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Psx 20200916 073651

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités