RDC : Des cadres du Fonds pour les femmes congolaises en formation à Kinshasa

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200909 Wa0005

La ministre d’État du Genre, Famille et Enfant, Béatrice Lomeya, tient à l’éradication de toutes les formes de violences faites aux filles même dans les établissements d’enseignement primaire et secondaire.

C’est dans ce cadre qu’il faut situer la présence à Kinshasa des points focaux du Fonds pour les femmes congolaises de toutes les provinces du pays.

Ces expertes du ministère du Genre sont en atelier de formation pour apprendre comment documenter les cas de violences faites aux filles dans les milieux scolaires.

Un atelier de trois jours est organisé par le ministère du Genre, famille et enfant avec l’appui de l’Onu Femmes.

Pour la Directrice nationale du Fonds pour les femmes congolaises (FFC), Julienne Lusenge, les causes des violences sexuelles faites aux filles sont à chercher dans les us et coutumes du pays où le patriarcat domine.

« L’exacerbation des violences sexuelles envers les filles dans les milieux scolaires s’explique en partie par la perception de la jeune fille, par les différentes coutumes et l’éducation du patriarcat reçue en famille par les enseignants », a-t-elle expliqué.

Présente à l’ouverture des travaux, la conseillère du chef de l’État en matière des violences sexuelles et basées sur le genre, Chantal Mulop a réaffirmé l’engagement de Félix Tshisekedi à mettre fin à ce fléau qui gangrène la société congolaise, tout en félicitant la ministre d’État du Genre, famille et enfant pour les efforts fournis et qui ont, selon elle, abouti à la disponibilisation des instruments solides pour lutter efficacement contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Dans son mot d’ouverture de l’atelier, la ministre d’État du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya, a insisté sur la nécessité pour la RDC de combattre les violences sexuelles à partir de la base, c’est-à-dire l’école, qui doit demeurer un lieu qui favorise l’éducation et l’apprentissage et non un endroit où se brise les vies et les rêves.

Depuis quelques années, la République démocratique du Congo multiplie des stratégies pour éradiquer ce fléau qui sont les violences sexuelles basées sur le genre qui touchent l’ensemble du pays.

Plusieurs politiques ont été adoptées notamment la stratégie nationale révisée de lutte contre les VSBG, la validation de la résolution 1325 nouvelle génération et même la campagne Tolérance zéro immédiate.

Manzu Lydie

Sondage politique

Faut-il changer le mode de scrutin pour l'élection des gouverneurs des provinces ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200909 Wa0005

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités