Suspension du DG de l'Autorité de l'Aviation civile : les agents opposés à toute tentative de remise et reprise

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200916 Wa0080

Les travailleurs de l’Autorité de l’Aviation civile (ACC) s’opposent à toute remise et reprise après la suspension du DG Tshilumba Mpunga par le ministre des Transports et Voies de Communication.

Ce mercredi 16 septembre devant le bâtiment abritant la direction générale de l’ACC à Kinshasa, les agents ont manifesté leur opposition à la cérémonie de remise et reprise.

Bien avant, un mémorandum avait été adressé au premier Ilunga. Depuis le 11 septembre, une copie de ce mémo est parvenue à Ouraganfm.cd. Les agents ont été surpris d’apprendre l’annonce de la cérémonie de remise et reprise par le ministre des Transports via le président du Conseil d’administration et le Secrétariat général.

Ayant sollicité la surséance de cette cérémonie auprès du premier ministre, les agents estiment que cette situation créé une certaine cacophonie. Ils redoutent le recrutement des militants des partis politiques à l’AAC étant donné que le ministre Didier Manzenga l’a déjà fait au Bureau permanent d’Enquêtes d’Accidents et d »Incidents d’Aviation (BPEA) et à l’Organisation pour l’Equipemement Banana – Kinshasa – OEBK -.  » Un chien échaudé craint même de l’eau froide », dit un dicton. Pour eux, tous les arrêtés signés par le ministre Manzenga posent toujours de sérieux problèmes. Jamais, tous les arrêtés d’un ministre des Transports n’ont fait l’objet de vives contestations comme c’est le cas aujourd’hui, s’indigne un agent.

Pourquoi le ministre refuse-t-il de se plier à la décision du Conseil d’État ayant suspendu les arrêtés qu’il a pris dans le dossier de l’OEBK? Pourquoi ces arrêtés ne sont-ils jamais préalablement soumis au conseil des ministres conformément à l’instruction du premier ministre ? Telles sont les interrogations des agents. D’où, leur opposition à la démarche du ministre. Ils projettent une grève illimitée si le ministre ne rapporte pas ses arrêtés.

Alexis Emba

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200916 Wa0080

Sondage politique

Faut-il arracher la présidence de la CENI aux confessions religieuses ?
Votez

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités