Ass.Nat/Dossier Minembwe : Gratien Iracan demande l'examen du rapport des élus

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200721 Wa0002

Le député national, Gratien de Saint-Nicolas Iracan est toujours en première ligne dans le combat sur la bonne gouvernance et le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national.

L’élu de Bunia en Ituri rassure qu’il ne cédera jamais à une quelconque intimidation visant à déstabiliser sa carrière suite à ses prises de position.

A Ouraganfm.cd, le député Iracan a réitéré sa position affichée devant ses collègues, jeudi 15 octobre 2020 à l’Assemblée nationale.

Pour Gratien Iracan, il est opportun que la Chambre basse du Parlement analyse le rapport des 10 députés sur la question sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, pour entre autres comprendre la situation de Minembwe.

Les vérités du député Gratien de Saint-Nicolas Iracan sur l’installation de Minembwe

« La mission des honorables députés nationaux dans les hauts plateaux d’Uvira n’a rien avoir avec l’installation de la commune de Minembwe où les élus n’ont d’ailleurs pas participé. Elle était strictement sécuritaire pour apporter la paix », a-t-il expliqué.

Pour confirmer cette version des faits, il prend pour témoin le ministre provincial de l’Intérieur.


Dans la foulée, l’élu de Bunia précise que dans leur ordre de mission, il n’était nullement question d’une quelconque installation de la commune de Minembwe.

Gratien Iracan révèle qu’ils avaient rencontrés le ministre de la Décentralisation, Azarias Ruberwa à l’aéroport de Kavumu (Sud-Kivu) en partance pour Minembwe.

« Les honorables députés de passage en Ituri et Nord-Kivu, ont rencontré le ministre d’Etat en charge de la Décentralisation à l’aéroport de Kavumu au Sud-Kivu, en partance pour Minembwe, pour contribuer au processus de pacification à cause de l’insécurité dans la zone ayant entraîné les massacres de la population civile, suivi des pillages et destruction méchante », a-t-il dit avant de confirmer que l’installation de Minembwe ne figurait pas dans l’agenda de la délégation mixte gouvernement-Assemblée nationale.

Il pense qu’une enquête s’avère indispensable dans ce cas afin d’éclairer l’opinion, tout en se référant aux ordres de missions des concernés.

Le député Gratien Iracan insiste sur le fait que la situation des hauts plateaux du Sud-Kivu nécessite d’être abordé profondément car dit-il, « les complices de la souffrance des Congolais se cachent en interne, au pays ».

Reagan Ndota

Sondage politique

Faut-il investir les trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle sans le Parlement ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20200721 Wa0002

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.
Dernières actualités