Médias-Retransmission des matchs des Léopards : le DG de l'UAR dissipe le malentendu

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Img 20201111 Wa0040

Le directeur général de l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) a éclairé la lanterne de l’opinion congolaise sur la problématique liée à la diffusion des matchs des équipes nationales de la République démocratique du Congo.

Au cours d’un point de presse animé à la fin de son séjour à Kinshasa, Grégoire Ndjaka a non seulement dissipé le malentendu entretenu par la désinformation au sujet de la retransmission des matchs des Léopards, mais il aussi fait la restitution de l’ensemble de sa mission en RDC.

Aux dires du patron de l’UAR, la confusion au sujet de la retransmission des matchs des équipes nationales de la RDC est tributaire de la mauvaise interprétation de la correspondance envoyée à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC). 

« Nous sommes venus apporter les clarifications. La correspondance envoyée à la RTNC n’avait pas été bien lue », a-t-il déploré en précisant que la confusion consistait au fait de considérer que la RDC s’était déjà acquittée des frais de retransmission des matchs qualificatifs pour la coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 et qu’il ne restait qu’à payer pour le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN).

Par contre, a souligné M. Ndjaka, le litige dont il est question se rapporte aux matchs retransmis dans le cadre des éliminatoires de la coupe d’Afrique des Nations.  Cependant, la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations ( CHAN) ne pose aucun problème quant à sa retransmission, a-t-il martelé.

Pour éviter que ce genre de situations ne se reproduise plus, Grégoire Ndjaka a recommandé aux professionnels des médias de s’adresser aux bonnes personnes pour avoir la bonne information, puisque cette confusion, a-t-il insisté, a désorienté le pouvoir public dans sa prise des décisions.

Le directeur général de l’UAR s’est dit heureux d’avoir réussi à régler cette affaire après échange avec les différents responsables, ceux de la RTNC y compris.

« Je rentre de la RDC le cœur net, avec le sentiment d’avoir bien fait mon travail », s’est-il réjoui.
 

Quant à la question de savoir si oui ou non les prochains matchs de la RDC seront retransmis par la RTNC, le directeur général de l’UAR a expliqué que cela dépend totalement du pouvoir public.

Faisant d’une pierre deux coups, le numéro 1 de l’UAR s’est entretenu avec le ministre d’État  en charge de la Communication et Médias ainsi que celui qui a le Budget dans ses attributions.

La rencontre entre Grégoire Ndjaka et Baudouin Mayo a porté sur le paiement des cotisations de la RDC pour la retransmission des matchs des Léopards football, tandis que le face-à-face avec le ministre Makelele avait un contenu un peu plus large.

L’UAR désire accroître la visibilité de la RDC et celle des actions de Tshisekedi 

En effet, le directeur général de l’UAR a proposé au gouvernement congolais, par le truchement du ministre en charge de la Communication et Médias, le service conçu par son réseau pour accroître la visibilité du pays à travers le monde.

« Je suis venu rencontrer les autorités pour parler des choses qui nous concernent, mais qui concernent surtout  notre profession en rapport avec l’actualité. Parmi ces choses là,  il y a l’accession, dans les prochaines semaines, du président de la République démocratique du Congo, son excellence Félix Tshisekedi à la tête de l’Union Africaine. Comme, il est de coutume chez-nous, lorsqu’un pays accède à la tête de l’Union Africaine, nous essayons d’accroître un peu plus sa visibilité », a indiqué à la presse le président de l’UAR.

Pour ce faire, Grégoire Ndjaka et l’ensemble de son organisation ont pensé mettre à contribution le nouveau réseau d’échange des programmes.

« Nous avons notre nouveau réseau d’échange des programmes à l’UAR. C’est un instrument puissant de mobilisation qui regroupe 54 membres de l’UAR, auxquels il faut ajouter tous les réseaux européens, asiatiques et arabes. C’est le plus grand réseau au monde aujourd’hui. l’Afrique a commencé véritablement à écrire son histoire », a fait savoir l’orateur.

Selon le directeur général de l’UAR, ce projet consiste à produire des magazines à poster dans les réseaux pour être diffusés partout au monde, dans le but d’accroître la visibilité des dirigeants et leurs actions. 

Cette initiative permet également aux pays africains d’économiser un peu d’argent dépensé par les dirigeants pour financer les journaux ou payer des espaces dans les médias étrangers, a-t-il renchéri.

Très rassurant, M. Ndjaka a noté que son réseau propose ce service aux gouvernements africains à titre gratuit, pour la simple raison que l’UAR regroupe les médias des services publics de l’audiovisuel. 

L’ UAR, déclare-t-il, n’exige aux pays membres qu’une seule chose, être en règle des cotisations. Ainsi, le directeur général de l’UAR s’est dit satisfait des échanges qu’il a eus avec les responsables congolais au cours de sa mission.

Charles Masudi

Sondage politique

Faut-il investir les trois nouveaux juges de la Cour constitutionnelle sans le Parlement ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.