[Tribune] - AUX DETRACTEURS DU PPRD ET LEUR PSEUDO PETITIONNAIRE (JONATHAN YOKA)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Jonathan Yoka

AUX DETRACTEURS DU PPRD ET LEUR PSEUDO PETITIONNAIRE

Certaines personnes qui veulent liquider le système Kabila se sont permis d’écrire des choses sur le PPRD, ils pensent que le PPRD c’est comme leur parti tribal, nous y réagissons sans entrer dans les details parce que le PPRD n’est pas comme celà.

Il y a lieu de souligner ici que votre pétition  regorge des points qui nécessitent un éclairage pour quiconque veut l’entendre parce que l’on comprend que les textes du parti sont mal maitrisés par le pétitionnaire et leurs conglomérats des commanditaires.

Pendant que le régime KABILA traverse des moments de turbulence sans précédent, l’ancien partenaire au pouvoir, le CACH arrive même à persuader les moins forts pour leur faire exécuter leur sale besogne, je cite « DEBOULONNER LE SYSTEME KABILA », Tenez, tant que nous vivrons, cela n’arrive pas.

Face aux incongruités soulevées  dans ce léger papier, il sied de signaler ce qui suit : de la pétition contre  Madame Jeanine MABUNDA et son éviction au perchoir de l’Assemblée nationale, des efforts très considérables ont été consenti par le gestionnaire du PPRD et ses pairs jusqu’à la veille des élections. Nous qui étions là jusqu’au petit matin, nous savons qui a fait quoi pour le maintien du bureau MABUNDA au perchoir ainsi que la récolte d’un peu plus de 200 voix obtenues. Mais hélas, le PPRD et sa mosaïque n’avaient que 118 députés sur les 500. Allez-y comprendre.

Quant à la capacité managériale de la Direction du Parti, nous n’en dirons jamais assez. Nous sommes reconnaissants au Président National Joseph KABILA KABANGE pour avoir porté son choix sur le camarade E. Ramazani Shadary. Et de signaler que, c’est pendant une période très difficile que la direction du parti confiée à Shadary a engrangé une grande moisson électorale aux législatives de 2018 dont, 118 Députés nationaux PPRD, 37 sénateurs PPRD et autres élus FCC qui du reste majoritaire dans les institutions tant nationales que provinciales.

Nous savons que le pétitionnaire est un infiltré, d’une certaine identité dont le lien de sang reclame, et roulant pour les détracteurs du PPRD. C’est ainsi qu’après l’éviction de l’honorable MABUNDA, ce dernier, sinon ses pairs commanditaires ont félicité le camp FATSHI. Cette machination concoctée dans les officines bien identifiées est une perte de temps, car seul le Président National Joseph Kabila connait ses collaborateurs où et quand les placé. Prenez votre mal en patience ! KABILA NA PPRD TOZA, TOZALI PE TOKOZALA KAKA ELONGO NA NZAMBE!

Dossier BADGEGATE

Point n’est besoin de dire ici ce que la Hiérarchie du PPRD et autres caciques du parti ont fourni comme efforts pour sa libération.  Honte à vous car c’est de la pure jalousie parce que ces derniers, HENRI MAGIE, BADGEGATE… se sont distingués dans leurs engagements militants. De manière particulière, pour BADJEGATE, des voix se lèvent et demandent  sa promotion comme Président National de la ligue des jeunes du PPRD ce qui attise la jalousie de ce petit groupe tribalo hypocrite.

Les motivations de ce petit groupe sont claires : fragiliser les PPRD de Joseph KABILA, évincer SHADARY pour enfin avoir libre cours et inféoder ainsi le PPRD à l’actuel pouvoir soit –il Union sacrée, échec et mat. Le secrétaire permanent SHADARY quoique non indispensable, ensembles avec les fidèles de KABILA, a encore la confiance de Joseph KABILA pour présider au destiné du parti du RAÏS.

La capacité managériale de SHADARY n’est plus à démontrer.

Sur le plan organisationnel du parti :

  • avoir mis en place le gouvernement du parti (les secrétaires nationaux, originaires de toutes les 25 provinces plus la ville de Kinshasa, soit environ plus de 52 secrétaires nationaux)
  • avoir installé les Comités de base du parti dans les provinces : les comités provinciaux, urbains etc… ainsi que  les 6 structures spécialisés dont la ligue des jeunes et la ligue des femmes avec allocation de moyens conséquents.
  • Avoir organisé les assises de Lubumbashi pour doter le parti de KABILA d’une feuille de route de travail, ainsi que des travaux de suite pour leur mise en œuvre sectorielle.
  • Avoir doté pour la toute première fois le PPRD d’un projet-budget à l’issue de la conférence budgétaire du PPRD organisé à SULTANI Hôtel où toutes les  provinces étaient représentées par leurs financiers.
  • Des rétrocessions en provinces pour le fonctionnement du parti, on en a vécu dans la mesure du possible.

Concernant la participation de la jeunesse à la gestion, les exemples sont légions :

Sous la gouvernance du SP SHADARY, plusieurs jeunes ont été promus au Gouvernement Central comme aux Gouvernements provinciaux : PAPY PUNGU (Député puis Ministre), Moussa MONDO au niveau central et tant d’autres au niveau provincial : Alain ELODJI, Miguel KASHAL, KAMBALE LUFUNGULA, JEAN PETTY MUKENA…., des Bourgmestres à l’instar de JEAN NSAKA, ROSSY KIWA…. et tant d’autres dans les ministères, pour ne citer que ceux- là. Aucun de ces promus l’on obtenu à coup d’argent ou par clientélisme, d’ailleurs, parfois  c’est le parti qui a  eu à soutenir ceux qui étaient en besoin.

Des échanges démocratiques ; 

Il y a lieu de signaler que le secrétariat permanent tient plusieurs réunions par mois avec le comité exécutif national, réunions parfois élargies aux animateurs à la base. Des véritables  conseils des ministres.

A titre informative pour ceux qui l’ignorent, raison pour laquelle d’ailleurs nous disons que le pseudo pétitionnaire et détracteurs du PPRD sont des infiltrés roulant pour l’autre bord au côté de nos adversaires politiques, le Conseil National est l’organe délibérante du parti en période d’intersection du Congrès. Il assure le suivi et le contrôle du fonctionnement du parti… Il est présidé et convoqué par le Président National ou son délégué, une fois l’an en session ordinaire.

Il n’y a que les vrais Kabilistes  PPRD qui peuvent intérioriser ces dispositions statutaires, voire du Règlement Intérieur.

En conclusion, cher pseudo pétitionnaire, la conjoncture politique est assez critique, et si le nationalisme Kabiliste au PPRD ne vous convient plus, du moins si vous l’étiez, libre à vous de prendre la tangente de votre ADN, quant à nous c’est le PPRD de KABILA ; Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie avec comme idée force : «  la Social-Démocratie dans l’Unité, l’Action, le Progrès et la Solidarité. »

 Simplement militant

JONATHAN YOKA

Sondage politique

Faut-il changer le mode de scrutin pour l'élection des gouverneurs des provinces ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.