2ème anniversaire du décès d’Antoine Gizenga : Willy Makiashi appelle au sens élevé du nationalisme

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
img 20210225 wa0169

Des militants et cadres du Parti lumumbiste unifié (PALU) ont rendu un vibrant hommage au patriarche Antoine Gizenga  à l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire de sa disparition. 

Une messe de suffrage a été organisée mercredi 24 février 2021 en la cathédrale Notre-Dame du Congo où le professeur Willy Makiashi, secrétaire général et chef du parti a témoigné la bravoure et le sens élevé du nationalisme du Premier ministre honoraire. 

img 20210225 wa0170

Il  a interpellé l’assistance sur le respect et l’honneur qu’on doit à cette icône du monde politique congolais. L’orateur a noté que « nul ne peut prétendre bâtir le Congo sans pour autant faire allusion à Antoine Gizenga ». 

Sur son combat politique, Willy Makiashi a soutenu que Gizenga était un partisan de l’unité nationale. Fier d’être le bon disciple de son maître, le secrétaire général chef du parti a appelé tous les Congolais au nationalisme et à la justice sociale. 

A cette occasion, Willy Makiashi a conscientisé l’auditoire, l’appelant à immortaliser et à intérioriser le rêve de l’illustre disparu, celui  de voir un Congo beau, vivable, immensément riche, dynamique, prospère, plein d’espoir et plein de promesse.  

Et c’est dans cette approche que le professeur Willy Makiashi a démontré qu’Antoine Gizenga est immortel. 

«Immortel, Antoine Gizenga nous engage à parachever le travail qu’il commença, à surmonter les obstacles des injustices, des maltraitances que tout le monde rencontre à un moment donné de notre vie… Nous ne devons pas laisser la peur nous barrer la route. La liberté et  la paix se gagnent au prix de sacrifices, d’épreuves et de l’action militante…. », a harangué l’auditoire l’actuel secrétaire général  chef du parti, Willy Makiashi. 

Les membres de famille, sympathisants, plusieurs personnalités politiques, les délégués des partis alliés, partenaires politiques et militants du PALU ont fait le déplacement du parvis de Notre-Dame du Congo pour honorer la mémoire du patriarche Antoine Gizenga. 

A la première rangée aux cotés de Willy Makiashi, on a noté la présence de maître Didier Mazenga Mukanzu, ministre des Transports  et voies de communication et secrétaire général adjoint du parti.

 img 20210225 wa0180

Présent à la cérémonie, Augustin Kabuya, le secrétaire général de l’UDPS a estimé que la mémoire d’Antoine Gizenga doit être saluée par tous. Maitre Peter Kazadi, représentant du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a, pour sa part, rendu un hommage mérité à l’ancien Premier ministre. 

Antoine Gizenga est né le 5 octobre 1925 à Mushiko dans la province du Kwilu et mort le 24 février 2019 au Centre médical de Kinshasa (CMK)  à Kinshasa. Fondateur du Parti lumumbiste unifié (PALU), il fut un homme d’Etat congolais, premier ministre de la RDC de 2006 à 2008. Il reste une figure emblématique de la vie politique en RDC. Lors de ses premières heures en politique, Gizenga était un ancien compagnon de Patrice Emery Lumumba. 

Saint Hervé M’Buy 

Sondage politique

Faut-il changer le mode de scrutin pour l'élection des gouverneurs des provinces ?
Votez

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Sondage politique

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.

La Newsletter d'Ouragan FM

Recevez du lundi au samedi à 12h une sélection toute fraîche à lire ou à écouter.
En cliquant sur « je m’abonne », j’accepte que les données recueillies par Ouragan FM soient destinées à l’envoi par courrier électronique de contenus et d'informations relatifs aux programmes.